Site consacré à la psychopathologie
des adolescents, des jeunes adultes et des autres...

Publication dans l'accueil Publications / lire les autres articles

Soigner les anorexies graves – La jeune fille et la mort

24

mai

2

LIEN
miniature-anorexie2

Ce livre s’adresse en priorité aux équipes de soins engagées dans le traitement des jeunes filles souffrant d’anorexies graves, traitement long, difficile mais plein de promesses. Aucun protocole univoque pour soigner ces malades n’existe, car les méthodes, en psychiatrie particulièrement, valent surtout par la façon dont elles sont appliquées… Et pourtant des dispositifs thérapeutiques, alliés les uns aux autres, permettent des progrès décisifs dans l’amélioration physique et psychique des patientes.

Dans cet ouvrage, chaque modalité de soins est présentée par un auteur (ou une équipe) habitué à sa pratique, capable de l’exposer clairement, d’en faire valoir les limites et de dénoncer les lieux communs thérapeutiques. L’intérêt du traitement de l’anorexie mentale est de réconcilier les spécialistes du corps et ceux de l’esprit, et cela dans tous les cas. Nul doute que le lecteur trouve ici matière à discussion et à réflexion sur ce qui reste l’une des grandes énigmes de la médecine contemporaine.

Co-Auteurs : Beatrice BAYSSIE – Michel BILOA TANG – Michele CHAPPAZ – Jean-pierre CHOURAQUI – Isabelle DESMOULINS – Isabelle DURAND – Sylvie FERRY – Philippe HABART – Philippe JEAMMET – Pierre LAUROZ – Bernard LIBERELLE – Francis MAFFRE – Yves MALLION – Francoise MOREAU – Annie MOUCHET – Alain PERROUD – Martine PIR – Maryse RAVEL SARROLA – Yveline REY – Caroline SARRA-GALLET – Martine WEBER

 

Soigner les anorexies graves, la jeune fille et la mort recto

Soigner les anorexies graves, la jeune fille et la mort verso

 

Prix : 10,50€
Edition : Erès poche
ISBN : 978-2-7492-1068-1
EAN : 9782749210681
11 x 18 – 262 pages
  1. A ceux qui ne l’ont pas lu, je conseille vivement le livre de Delphine de Vigan ‘Un jour sans faim » (paru récemment en poche), une autobiographie remarquable sur le plan clinique à propos de son parcours anorexique, écrite avec beaucoup de finesse, suffisamment de recul et pas mal d’humour.

  2. je n’ai pas lu « Un jour sans faim », mais j’ai lu « Rien ne s’oppose à la nuit » le dernier livre de Delphine de Vigan. Celui-ci ne m’a pas enthousiasmé, mais l’auteure parle vers la fin, de son anorexie, et raconte comment un tournant décisif dans l’évolution de sa maladie a été provoquée par le thérapeute de sa mère qui a « réuni » physiquement, le temps d’une séance, la mère et la fille, provoquant une sorte de « réadoption » de la seconde par rapport à la première et inversement… Très belle scène et très beau moment thérapeutique.

Laissez-moi un commentaire




Champs Obligatoires*

Link to the anchor