logo

Bienvenue sur ce site

Ce site est consacré à la psychiatrie et à la psychopathologie des adolescents et plus largement aux enfants et aux adultes souffrant de difficultés psychiques ou de maladies psychiatriques. On y trouvera un certain nombre de publications consacrées à ces sujets ainsi que des fiches pratiques (par exemple sur les troubles alimentaires ou sur le sommeil…), ainsi qu’un espace de discussion. L’auteur est psychiatre, psychanalyste et, après avoir travaillé à l’hôpital et dans une clinique consacrée aux adolescents souffrant de troubles mentaux, il est installé comme psychiatre libéral à Grenoble.

Derniers partages / Tous les partages

Fable : Les animaux sans abri (Psychopathologie du confinement 6)

22

mai

animaux de la ferme

Une nuit, rongé par un incertain ver, tout s’écroula. L’étable, l’écurie, la cour, la basse-cour et l’arrière-cour. Il pleuvait, il neigeait, il ventait, plus personne n’était à l’abri. Tout était par terre, tout était à rebâtir.

Les animaux se lamentaient, hennissaient, meuglaient, aboyaient, et je ne sais quoi encore. >> Lire la suite

FRANÇAIS, VOUS ÊTES PUNIS ! (Psychopathologie du confinement 5)

22

mai

punition

 

L’interdiction depuis le début du confinement des plages, des forets et de la montagne était déjà aberrante. Ce ne sont vraiment pas des lieux où le risque de se contaminer était le plus élevé. Le confinement absolu est mortel à la longue, non seulement en raison des vraies relations qu’il interdit, mais parce que la sédentarité, le manque d’activité physique sont très mauvais et facilitent allègrement le surpoids et l’obésité : bien des gens déplorent n’avoir d’autres occupations que faire la cuisine et manger. >> Lire la suite

Derniers documents / Tous les documents

Espace de l’intime

7

fév

4

femme nue

(ce texte est issu d’une conférence donnée à Grenoble le 30 janvier 2013 dans le cadre du « Printemps du Livre » conscacré à « Espèces d’espaces »)

 

De la même façon que nous parcourons l’échelle du temps, notre temps, nous passons chaque jour d’un espace à l’autre sans même nous en apercevoir, sans y prendre garde, nous voilà dans un espace publique et nous recevons un appel amoureux et nous cherchons à nous isoler pour trouver dans cet espace public un peu d’espace privé, mais voilà que sur le trottoir d’en face, passe quelqu’un que nous avons connu autrefois, mais où ? >> Lire la suite

CES ADOLESCENTS QUI VIVENT CLOITRÉS CHEZ LEURS PARENTS (revu en avril 2016)

17

mar

403

H

CES ADOLESCENTS QUI VIVENT CLOITRÉS CHEZ LEURS PARENTS

                                                                                    (Le complexe de Tartare ou Hikikomori)

(À l’origine, Tartare est un dieu, fils de Chaos, puis le nom désignera un lieu de relégation, le plus terrible des Enfers, où Zeus enfermera les dieux déchus)

Le motif de consultation d’un ou des deux parents est récurent et presque banal : leur fils (car il s’agit le plus souvent d’un garçon), en général âgé de 16 à 24 ans, vit cloitré dans sa chambre, n’a plus d’activité sociale, ne communique presque plus avec sa famille, vit la nuit, dort le jour et, malgré promesses, menaces et supplications, ne change pas d’attitude depuis des mois. >> Lire la suite

Dernières publications / Toutes les publications

Fable : Les animaux sans abri (Psychopathologie du confinement 6)

22

mai

animaux de la ferme

Une nuit, rongé par un incertain ver, tout s’écroula. L’étable, l’écurie, la cour, la basse-cour et l’arrière-cour. Il pleuvait, il neigeait, il ventait, plus personne n’était à l’abri. Tout était par terre, tout était à rebâtir.

Les animaux se lamentaient, hennissaient, meuglaient, aboyaient, et je ne sais quoi encore. >> Lire la suite

FRANÇAIS, VOUS ÊTES PUNIS ! (Psychopathologie du confinement 5)

22

mai

punition

 

L’interdiction depuis le début du confinement des plages, des forets et de la montagne était déjà aberrante. Ce ne sont vraiment pas des lieux où le risque de se contaminer était le plus élevé. Le confinement absolu est mortel à la longue, non seulement en raison des vraies relations qu’il interdit, mais parce que la sédentarité, le manque d’activité physique sont très mauvais et facilitent allègrement le surpoids et l’obésité : bien des gens déplorent n’avoir d’autres occupations que faire la cuisine et manger. >> Lire la suite

Link to the anchor